Entre nous, il y a un gros malaise !

Entre nous, il y a un gros malaise ! Où je vous raconte l'envers du décor de la vie de blogueuse sur Facebook et je vous propose une alternative pour quitter ce réseau et s'en créer un nouveau ♥
☼ { Entre nous, il y a un gros malaise ! } ☼

☼ Entre nous, il y a un gros malaise ! ☼

Entre nous, il y a un gros malaise !

 

Bonjour

Entre nous, il y a un gros malaise ! Non, pas entre vous et moi, mais entre Facebook et moi !

Un billet un peu particulier ce matin pour vous parler de l’envers du décor de Facebook et de la manière dont les blogueurs y sont traités depuis quelques mois.

J’ai deux comptes liés. Celui en mon nom propre sur lequel je publie à la fois ce qui est en rapport avec le blog et d’autres choses plus personnelles, en fonction de mes sujets d’intérêt.

J’ai aussi la page du blog  qui date d’une époque lointaine où Facebook ne permettait pas d’avoir des pages séparées. Si je ferme ma page personnelle, je ferme ma page de blog.

En sept ou huit ans de Facebook, j’ai vu pas mal de choses et d’évolutions. Certaines intéressantes, d’autres qui m’ont laissée perplexe et d’autres encore qui m’ont pas mal agacée.

J’ai bien aimé la possibilité de faire des listes, de manière à pouvoir communiquer avec un groupe ciblé de personnes.

J’ai moins aimé l’apparition des jeux (même si on peut en réglant ses paramètres ne pas être envahi de demandes de vies et autres bonus).

J’ai détesté l’apparition des statistiques. Je ne tiens pas un blog et une page dédiée pour faire la course mais pour partager.

Depuis plusieurs mois, je suis en tant que blogueuse (nous sommes) priée de mettre la main au portemonnaie pour promouvoir nos pages et nos publications. Si nous le faisons pas, la sanction est sans appel, nos publications ne sont plus vues. Pour vous donner un exemple, l’an passé à la même époque, lorsque je publiais sur la page du blog, je touchais jusqu’à 5000 personnes. De nos jours, entre 314 et 500 …C’est ça la réalité.

Je ne vais pas payer en moyenne 90 euros par mois à Facebook pour promouvoir un blog qui, je le rappelle, ne me rapporte pas d’argent (c’est un choix) et dont je paye l’hébergement sur mes deniers personnels suite au vol de contenu par un site dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de la publicité. L’affaire judiciaire suit toujours son cours.

Je ne parle pas non plus de la dégringolade du nombre d’abonnés sur ma page. Forcément, si on pense qu’une page ne publie plus, on s’en désabonne.

Une goutte d’eau vient de faire déborder le vase : voir mes comptes bloqués pour utilisation abusive et contenu contrevenant aux standards de Facebook. La publication en cause : l’annonce du second défi #FDMD (défi fins de mois difficiles) publiée sur ma page de blog, ma page personnelle et dans le groupe dédié.

J’ignore si quelqu’un a eu la « gentillesse » de me faire une vilaine blague ou si algorithme de Facebook a fait un petit coup de surchauffe mais c’est la goutte qui fait déborder le vase. Je m’en tire bien, 24 heures de suspension. D’autres blogueuses s’en sortent beaucoup moins bien, avec des suspensions qui vont jusqu’à 15 jours. Et oui, si Facebook considère que vous publiez et que vous partagez  trop vos liens, les sanctions s’amplifient : 24h, 48h, 7 jours, 15 jours …

Et puis, j’en ai marre, tout simplement. Je suis tombée par hasard sur les chiffres du temps moyen passé sur les réseaux sociaux et je me suis dit qu’il était peut-être temps de débrancher ! Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr, Pinterest, Google +. On en était à plus de 4 heures par jour en 2017 o_O … On passe grosso modo 1500 heures de notre année à essayer d’être présents sur le net. De quoi, en ce qui me concerne, me remettre en question. Est-ce que ma vie doit tourner et s’organiser autour de mon ordinateur. La réponse est non ! Il y a tant d’autres choses à faire, à explorer, à tenter, à vivre ! ♥

Dans ces conditions, j’ai décidé de migrer et de me concentrer sur Framasphère ☼  qui est un réseau social indépendant, connu aussi sous le nom de Diaspora. J’avais testé il y a 4 ans et lancé des invitations à m’y rejoindre, mais la version tout en anglais avait rebuté mes contacts.

Framasphère est en français, cette fois, ça devrait aider 😉 Il n’y a pas de publicité, pas de jeux, pas de limitation de partage ou de like et, personnellement, il y a aussi sur ce réseau une fonction qui me plait énormément, celle de pouvoir suivre non pas uniquement des personnes, mais aussi, de suivre des hastags en fonction de mes centres d’intérêts propres (comme les jeux vidéo, les fleurs, les chats).

Vous pouvez créer vos hastags ou reprendre ceux déjà existants pour vous insérer dans les flux et être vus par les personnes qui ont les mêmes centres d’intérêts que vous sans pour autant être obligés de suivre les comptes personnels.

Je pense que c’est une bonne option.

Je sais que dans les arguments contre une migration, il y a en vrac le fait de recommencer à zéro. Ceci dit, quand je vois que certaines de mes publications de blogs sur Facebook n’ont aucune visibilité et aucun partage, le temps et l’énergie que j’y passe peuvent bien être employés à créer un autre réseau. Il y a aussi la force de l’habitude, la peur d’un saut dans l’inconnu 🙂 Allez, zou, on se lance ! On ne risque rien à tenter l’aventure

Tout le monde ne suivra pas, mais comme nous sommes nombreux et nombreuses, en tant que blogueurs à nous plaindre de Facebook et de ses règles de fonctionnement, je me dis qu’il est peut-être temps de passer à autre chose. Après tout, quand on ne s’aime plus, il est peut-être temps de se quitter !

Voilà, Facebook, Entre nous, il y a un gros malaise !

Si vous voulez vous inscrire sur Framasphère, c’est par ==> ☼ ICI

Je vous souhaite une  belle journée, douce, sereine, zen, gourmande et lumineuse !

Prenez bien soin de vous !

Plein de bisous doux

Cenwen

8 thoughts on “Entre nous, il y a un gros malaise !

  1. Super cet article, tu dis tout haut ce que beaucoup pensent sans savoir trop quoi faire pour y remédier. Sur ma page facebook, celle liée au blog, j’ai plus de 10000abonnés, un chiffre qui diminue de jour en jour également et une visibilité de l’ordre de 300 à 400 par jour et cela uniquement lorsque je publie une photo. Quant il s’agit d’une recette et de son lien via le blog, la visibilité est quasi nulle et les gens me réclament les recettes alors qu’elles sont déjà en ligne. Je ne connais pas du tout la plateforme « Framasphère », mais je vais aller regarder cela de plus près. Très bon dimanche à toi.

  2. oui votre article me plaît énormément, pour ma part je préfère les blogs, je m’étais créer un compte FB pour suivre les enfants en tour du monde, voir leurs photos et c’est vrai que depuis qq temps mon impression d’être un mouton me déplait de plus en plus. alors je vais aller voir un peu du côté de Framasphère …..c’est si bon de s’affirmer !! bonne continuation

Cet article vous plait ? N'hésitez pas à le partager et à l'épingler :) Merci ♥