Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert

Gratin de pommes de terre à la Fourme d'Ambert recette économique et gourmande de gratin avec des pommes de terre, de la crême et de la Fourme d'Ambert
☼ { Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert } ☼

Part : 4 ~ Préparation : 20 minutes ~ Cuisson : 80 minutes ~ Difficulté : ~ Coût :

Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert

Bonjour,

Les gratins sont souvent à l’honneur sur ma petite table. Gourmands, économiques, pouvant se réchauffer, se faire dans des grands plats ou des cassolettes, ils ne présentent que des avantages 🙂

Et ils sont parfaitement de saison 😉

J’aime énormément le ☼ gratin dauphinois ☼ Ça fait « seulement » vingt-cinq ans que je fais la même recette, à l’identique 😉 Cette fois, j’ai un peu « innové » en y ajoutant un peu de Fourme d’Ambert et comme je suis intransigeante quand il s’agit du gratin dauphinois, hors de question d’appeler cette recette recette autrement que « Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert » ! 😉 Quand on prend des libertés avec un grand classique, que dis-je, une institution, on assume 😛

Prêt(e)s ?

A vos tabliers !

Gratin de pommes de terre à la Fourme d'Ambert
☼ { Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert } ☼

Gratin de pommes de terre à la Fourme d'Ambert

  • Portions: 4
  • Difficulté: facile
  • Imprimer

Livre, icône de la section "source de la recette" Source  :

Inspiration sur le moment

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 60 à 80 minutes (plus ou moins) pour un plat familial

Température du four : 150°C

Balance, icône de la section "ingrédients de la recette" Ingrédients :

  • 1 kg de pommes de terre variété Mona Lisa
  • 1 gousse d’ail
  • 50 grammes de beurre
  • 40 à 50 cl de crème fraiche liquide à 30% de matière grasse
  • 250 grammes de Fourme d’Ambert
  • Sel et poivre

Tablier, icône de la section "étapes de préparation de la recette" Préparation :

  1. Lavez soigneusement vos pommes de terre. Séchez-les dans un torchon. Épluchez-les et coupez-les en rondelles de 2 à 3 millimètres d’épaisseur. Ne lavez surtout pas les pommes de terre coupées!
  2. Frottez le plat à gratin avec la gousse d’ail, puis graissez-le soigneusement, fond et parois.
  3. Disposez les rondelles de pommes de terre dans le plat, en formant une rosace. Salez et poivrez entre chaque couche.
  4. Versez la crème fraiche sur les pommes de terre. Tranchez la Fourme d’Ambert et disposez les morceaux sur les pommes de terre. Ajoutez quelques parcelles de beurre sur le dessus et enfournez dans un four chaud.
  5. Laissez cuire tranquillement pendant au moins une heure à une heure et trente minutes. Piquez une pointe de couteau dans le gratin pour vous assurer qu’il est cuit. Au besoin, prolongez de quelques minutes. Servez directement dans le plat.

A table!

Petit coeur, icône de la section "notes et remarques sur la recette" Petites Notes :

Le temps de cuisson doit être adapté à la taille du plat. Environ une heure pour des plats individuels et pas loin de 80 minutes pour un plat familial.

Si besoin, rajoutez un peu de crème en cours ou fin de cuisson.

☼ Un petit peu d’Histoire :

La pomme de terre Mona Lisa est une variété cultivée dans la Plaine de Versailles, région où j’habite. C’est une variété néerlandaise inscrite au catalogue officiel français depuis 1982. C’est une pomme de terre à chair ferme, idéale pour les salades, les pommes de terre vapeur ou en robe des champs. Elle s’accommode parfaitement de cette longue cuisson au four dans la crème. La chair devient moelleuse sans tourner à la purée.

Autrefois, dans les régions de montagne, on ne connaissait guère d’autres légumes que la pomme de terre. Grâce au lait et au fromage on n’avait pas de mal à les accommoder de manières variées. Les gratins dauphinois et savoyard et le farçon (sorte de gratin de purée à ne pas confondre avec le farçon de Montélimar qui est un cervelas) étaient des plats du placard car préparé avec ce qu’on avait sous la main : pommes de terre, lait, œufs et fromage.

Je vous souhaite une  belle journée, douce, sereine, zen, gourmande et lumineuse !

Profitez de la vie !

Plein de bisous doux

Cenwen

Enregistrer

Enregistrer

15 thoughts on “Gratin de pommes de terre à la Fourme d’Ambert

    1. Coucou Henri ♥

      Merci tout plein 🙂

      Je tenterai avec le lait au prochain alors 🙂 Merci pour le conseil 🙂

      Belle et douce journée 🙂

      Plein de bisous doux ♥

  1. Il y a bien longtemps que je n’ai fait de gratin à la pomme de terre. il faudra que je le remette au goût du jour, un jour !
    Bonne soirée, biz
    @.

    1. Coucou Annie ♥

      J’ai des passes comme ça 🙂 je fais un plat plusieurs fois, puis je passe à autre chose et un jour Jérôme me dit : « Tiens, il y a longtemps que tu n’as pas fait ci ou ça ! » 😉 Et je repars pour un tour 😀

      Belle et douce journée 🙂

      Plein de bisous doux tout doux ♥

  2. belle recette ! j’adore les gratins moi aussi surtout en cette saison
    moi aussi je mélange lait et crème, ça allège un peu, il me semble 😉
    merci Cenwen pour le partage
    bisous et passe une bonne journée

    1. Coucou ma Belle ♥

      Merci 🙂

      Bon alors, si toi et Henri mettez du lait, je vais tenter moi aussi 🙂 Vu que j’ai déjà fait une entorse avec la Fourme d’Ambert, je ne suis plus à une transgression près 😀

      Belle et douce journée 🙂

      Plein de bisous doux ♥

    1. Coucou Dan 🙂

      J’essaye petit à petit de m’en passer aussi. Le lait c’est terminé depuis bientôt quatre ans. Le fromage, c’est une à deux fois par mois. La crème a été remplacée par de la crème de soja, exception faite du gratin dauphinois (que je fais relativement peu, genre 4 à 5 fois par an). Mon gros souci, c’est que je n’ai accès qu’à un seul magasin pour faire mes courses et que trouver du fromage végétal pour remplacer le fromage dans les gratins et les pizzas, c’est impossible. Idem pour les saucisses végétales. Je suis déjà bien contente de trouver du tofu 😉 J’ai fait une liste pour le patron du magasin, j’attends de voir 😉 Il m’a dit qu’il voulait développer le rayon. Mais bon, il n’est pas non plus tout seul à décider et si changements il y a, ça prendra du temps.

      Je choisis des œufs bio quand j’en consomme.

      J’ai été vraiment tentée par le végétalisme, mais entre le budget, les problèmes d’approvisionnement et mon état de santé … et les réticences de mon conjoint qui lui est omni, j’en reste pour le moment au végétarisme.

      Bref … c’est un vaste sujet 😉

      Plein de bisous doux ♥

Cet article vous plait ? N'hésitez pas à le partager et à l'épingler :) Merci ♥